Les Annales en débat : La longue durée en débat

 
2-2015.inddLa notion de « longue durée », qui a donné son titre à un célèbre article de Fernand Braudel publié dans les Annales en 1958, vient d’être l’objet de nouvelles propositions historiographiques formulées par David Armitage et Jo Guldi dans leur contribution au dernier numéro des Annales et dans un ouvrage intitulé The History Manifesto. Les deux auteurs regrettent l’abandon des études de longue durée par les historiens. Ils plaident pour un retour à ces approches, qui s’appuierait sur les nouvelles techniques de traitement des données massives (big data) et sur l’ambition d’un rôle nouveau à jouer dans l’expertise politique. Ce faisant, ils ont lancé un débat international dont les Annales se sont fait l’écho. Cette rencontre sera l’occasion de revenir sur les différentes dimensions de cette controverse qui met en jeu à la fois les méthodes scientifiques et la fonction sociale de l’historien, et d’en mesurer la portée.

Avec la participation de :

Guillaume Calafat (Université Paris I Panthéon-Sorbonne, membre de la rédaction des Annales)
Gabriel Galvez-Béhar (Université Lille III)
Claudia Moatti (Université Paris VIII Vincennes – Saint-Denis)
Paola Tubaro (University of Greenwich)
Étienne Anheim (Université de Versailles–Saint-Quentin, directeur de la rédaction des Annales)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *